Comment utiliser les réseaux sociaux pour un événement ?

Vous organisez un événement et ne savez pas comment lui donner de la visibilité sur les réseaux sociaux ? Voici 10 conseils pour maximiser votre visibilité sur un événement grâce aux réseaux sociaux !

08 Sep 2023
Par l'équipe Les Echos Le Parisien Evénements

Un salon, une conférence ou une table-ronde sont toujours l’occasion de faire grandir son réseau et de toucher un public cible, mais aussi de communiquer autour de sa marque. Et pourquoi ne pas en profiter pour créer des contenus de qualité, et ainsi fédérer sa communauté autour d’un moment fort ? Pour tout cela, les réseaux sociaux sont des leviers supplémentaires incontournables. 

 

 

Sommaire :

  1. Planifier une stratégie
  2. Teaser sa participation
  3. Missionner un Community Manager
  4. Privilégier la qualité à la quantité
  5. Produire des lives et des stories
  6. Adapter son format au réseau social
  7. Identifier intervenants et autre participants
  8. Interagir en dehors de sa communauté
  9. Mesurer les performances de sa communication
  10. Penser le coup d’après

 

#1. Planifier une stratégie  

 

Tout l’enjeu, en revanche, est de savoir comment mettre en scène sa participation à un événement tout en restant pertinent et crédible. 

Le but peut être multiple : communiquer sur sa participation à un événement via les réseaux sociaux peut permettre de toucher une audience qui n’est pas présente, de capter un public nouveau, proche des thématiques portées par l’événement en question, ou encore de montrer à sa communauté son engagement sur certains sujets… Les possibilités sont nombreuses. 

Pour ne pas se disperser et risquer de rater sa communication, mieux vaut se préparer. « Sur quels réseaux sociaux vais-je communiquer  ? », « Quelle cible souhaite-je toucher  ? », « A quelle fréquence poster  ? », « Quels messages ai-je envie de faire passer  ? » sont autant de questions à se poser en amont de l’événement. 

 

 

#2. Teaser sa participation 

 

Et pas question d’attendre le jour J pour commencer à communiquer. « L’idéal, c’est de s’y mettre dès qu’il y a un programme affiché, et de s’appuyer dessus », préconise Stéphane Canot, responsable marketing digital Les Echos Le Parisien Evénements. 

Plusieurs mois à l’avance, déjà, il est par exemple tout à fait possible d’annoncer sa participation à un événement via une vidéo courte, un format très prisé sur les réseaux sociaux. C’est aussi l’occasion de produire quelques effets d’annonces, comme par exemple la présentation d’un tout nouveau produit ou service au moment de l’événement, la participation à une conférence en tant qu’intervenant ou encore l’organisation d’ateliers ou de moments d’échange privilégiés sur place. 

Il n’est toutefois pas forcément nécessaire de concevoir un kit de communication dédié, avec des visuels ou des bannières imaginées pour l’occasion. Bien souvent, il suffit de reprendre les supports mis à disposition par les organisateurs de l’événement. 

 

 

#3. Missionner un community manager 

 

Difficile de penser à tout et de piloter une communication efficace sur les réseaux sociaux en parallèle de sa participation à l’événement. Le risque à vouloir tout faire à la fois : manquer l’un des deux rendez-vous, voire les deux ! « C’est la raison pour laquelle il est préférable de s’entourer d’un community manager. Quitte à s’appuyer sur un free-lance ou une agence pour l’occasion si vous ne disposez pas des ressources en interne », conseille Stéphane Canot. 

Cet expert de la communication pourra non seulement prendre en charge tout cet aspect chronophage, mais aussi éviter d’éventuels faux pas que tout néophyte – même le plus passionné – peut commettre sur les réseaux. « Et puis, les plus beaux coups de com’ se font souvent lorsqu’on est à l’affût des dernières tendances en termes de réseau social ou de format. C’est justement le métier du community manager. » 

 

 

#4. Privilégier la qualité à la quantité 

 

Même si le but de communiquer sur les réseaux sociaux est d’accroître sa visibilité, attention à ne pas en faire trop. Il faut impérativement garder le même ton que l’on adopte le reste de l’année, et rester naturel. 

Inutile, également, de s’obliger à poster tant de contenus par jour à heures fixes, au risque de publier des posts froids, dénués d’intérêt, qui ne produiront que peu d’interaction. Un seul mot d’ordre : la qualité. 

Il faut se mettre à la place de ceux qui verront ces contenus. Ce sont des personnes qui ne sont, pour l’essentiel, pas présentes sur place. Alors pourquoi ne pas jouer au reporter et leur faire vivre l’événement comme s’ils y étaient, avec des vidéos des coulisses et des infos “off”, ou avec des citations pertinentes tirées de conférence ? 

 

 

#5. Produire des lives et des stories 

 

Justement, certains formats qui cartonnent sur les réseaux se prêtent parfaitement à ce type d’exercice. C’est le cas, notamment, des lives et des stories. 

Ces formats instantanés sont en vogue et fonctionnent plutôt bien sur des réseaux comme Instagram et TikTok. Ils sont particulièrement adaptés pour montrer les petits à-côtés de l’événement et incitent fortement au partage et à l’interaction. 

Jouer sur la localisation et le hashtag de l’événement sont aussi recommandés. Ils ajoutent de la crédibilité et de la visibilité aux posts. 

 

 

#6. Adapter son format au réseau social 

 

Bien entendu, on ne communique pas de la même façon sur Linkedin ou sur Instagram. Attention, donc, à ne pas simplement dupliquer chaque post sur les différents réseaux sociaux. Le ton, le format et les codes varient d’un réseau à l’autre, même si, de plus en plus, des tendances communes se dessinent avec, notamment, un penchant pour la vidéo. 

Certes, cela demande plus d’efforts. Mais cela en vaut la chandelle, car il est préférable de communiquer sur plusieurs réseaux sociaux et ainsi ne pas mettre ses œufs dans le même panier. « Il serait en effet dommage de travailler à faire grandir une communauté plutôt que plusieurs, avertit Stéphane Canot. Sinon, le jour où, pour une raison ou pour une autre, le réseau social que vous aurez privilégié perd en puissance, tous vos efforts n’auront servis à rien et il vous faudra bâtir une nouvelle communauté ailleurs. » 

 

 

#7. Identifier intervenants et autres participants 

 

Participer à un grand événement, c’est aussi l’occasion de rencontrer des personnalités qu’on ne parvient pas à approcher le reste de l’année, et de faire de nouvelles rencontres. Les réseaux sociaux peuvent être de véritables facilitateurs en la matière, en indiquant à l’avance qui sera présent, et en créant une opportunité de mise en relation. 

Par exemple, les événements sont souvent annoncés sur Linkedin, avec leur propre page événement depuis laquelle on peut rentrer en contact avec les futurs participants. 

De même, en rejoignant ces pages et en postant avec les hashtags de l’événement, on fait savoir aux autres qu’on sera également présent, et on ouvre la porte à de nouvelles opportunités. « Tout participant espère sortir d’un événement grandi, en ayant appris des choses et en étant plus riche en contacts et en relations. »  

 

 

#8. Interagir en-dehors de sa communauté 

 

Les réseaux sociaux sont bien évidemment un excellent outil pour communiquer auprès de sa communauté, mais on l’oublie parfois, ils sont aussi de parfaits tremplins pour toucher d’autres publics. Et les événements, comme les salons professionnels par exemple, sont des occasions idéales pour approcher d’autres cibles… via les réseaux. 

En cliquant sur le hashtag de l’événement, par exemple, il est possible de voir les personnes qui interagissent et de prendre part aux échanges. Et ainsi, faire connaître son point de vue, son expertise et proposer de se rencontrer en physique, lors de l’événement. 

Participer aux échanges, c’est aussi commenter d’autres posts et éventuellement prendre contact en privé avec des personnes que l’on souhaite voir intégrer notre réseau. Améliorer sa visibilité grâce aux réseaux sociaux, c’est donc aussi s’intéresser à tous ces aspects un peu plus cachés, mais tout aussi importants. 

 

 

#9. Mesurer les performances de sa communication 

 

Comme toute stratégie, il convient d’en évaluer la performance une fois mise en œuvre afin de procéder à certains ajustements pour les fois prochaines. Et puis, il est toujours pertinent de savoir si les efforts fournis ont porté leurs fruits. 

Pour dresser un bilan de sa communication sur les réseaux sociaux, certains indicateurs sont particulièrement recommandés. C’est le cas par exemple du taux de publication et du taux d’engagement, du nombre d’abonnés avant/après ou encore du nombre de mentions. 

Il peut aussi être intéressant de regarder le trafic sur son site internet, pour savoir si les réseaux sociaux ont servi de leviers pour attirer de nouveaux leads, et sur Linkedin, si les demandes de connexion ont été plus nombreuses. 

 

 

#10. Penser le coup d’après 

 

Surtout, savoir si la communication sur les réseaux sociaux s’est avérée payante ou non aidera à planifier la prochaine stratégie, lors d’un nouvel événement, en réitérant ce qui a le mieux fonctionné et en ajustant ce qui a peu marché. Et ainsi, ne pas fournir d’efforts en vain mais véritablement utiliser les réseaux sociaux comme des leviers pour maximiser sa visibilité. 

Vous avez donc désormais toutes les clés en main pour maximiser au mieux votre présence sur les réseaux sociaux lors d’un événement. N’hésitez pas à rejoindre également notre communauté sur X, Linkedin, Instagram ou Facebook pour continuer la discussion. 

 

 

 

A lire également :

Evénements à venir

Découvrir